Du nouveau dans la lutte contre l’alcoolisme

Une récente étude de médecins britanniques vient de révéler que selon la lecture des œuvres de Ian Fleming, le célèbre agent 007 serait alcoolique. « En excluant du calcul les jours d’emprisonnement, d’hospitalisation ou de convalescence, durant lesquels on peut supposer que Bond ne boit pas, l’agent a ingurgité en moyenne 92 unités alcooliques par semaine, soit 736 grammes d’alcool. L’Organisation mondiale de la santé place à 210 grammes par semaine (soit trois verres de vin par jour) la limite: au-delà la consommation est considérée comme excessive. Elle devient «à risque» à partir de 280 grammes et «nocive» au-delà de 420 grammes. » (Le Figaro)

Si ce rapport peut prêter à sourire car il s’agit d’un personnage de fiction, cela nous ramène à un sujet beaucoup plus sérieux et inquiétant qui est la montée de l’alcoolisme. L’alcoolisme est une maladie mais pas une maladie comme les autres. Il est tout d’abord très difficile pour les gens qui en souffrent de reconnaître qu’ils ont un problème avec l’alcool et très compliqué pour les gens qui les entourent de leur venir en aide.
Il est aussi vrai que dans notre société, et particulièrement en France patrie des bons vins, l’alcool est souvent associé à la fête. Depuis quelques temps, vous avez pu voir de nouveaux spots télés pour inciter les gens à limiter leur consommations d’alcool même entre amis et en période de fêtes. Ces spots ne sont pas le seul atout de l’association alcool info service. Un nouveau site Internet vient de voir le jour et met à disposition des malades et de leur entourage un certain nombre d’outils pour aider à se sortir de la dépendance. Véritable plate forme d’information et d’échange, ce nouveau site vous propose des espaces d’information et des espaces d’interaction entre internautes et professionnels.

www.alcoolinfoservice.fr

Spot 1: le dîner

Spot 2 : le bar

Commentaires

  1. Très intéressant cet article! On est vite arrivé à 3 verres par jour. Je pense que beaucoup de personnes de notre entourage sont alcooliques et ne le savent pas ou refusent de le boire, pardon, de le voir.

    De ESTELLE le décembre 17, 2013 à 1:31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *