Oui aux Vacances Cool ! ! !

Les vacances d’été rime avec soleil, mer, montagne… mais aussi avec piqûres d’insectes, écorchures…

Alors faites attentions :

aux abeilles, guêpes, frelons… leur piqûre fait mal du au venin qu’il nous injecte. Comment réagir face à une piqûre : essayer d’identifier l’insecte en question, puis retirer le dard le plus rapidement possible car il ne faut à peine une minute au sac à venin pour se vider. Ensuite appliquer une source de chaleur puis de froid et bien désinfecter avec un antiseptique local. Vérifier si votre vaccin antitétanique est à jour.

aux moustiques, leur piqûre passe inaperçu car il n’y a pas de diffusion de venin. Leur façon de faire ? Il nous injecte une sorte de salive contenant une molécule qui fluidifie notre sang pour ainsi mieux l’aspirer avec leur trompe. Et bien sur la douleur, la gène ou la démangeaison ne surviennent qu’après la réaction inflammatoire.  A ce moment la, ces petites bêtes sont déjà bien loin si ce n’est déjà sur une autre peau…

aux méduses, ce sont leurs tentacules gorgées de poches urticantes qui sont à l’origine des piqûres. La douleur de ce piqûres est forte et comparable à des décharges électriques. De fortes démangeaison apparaissent. Comment réagir : il faut retirer à la pince à épiler les tentacules restées collées à la peau. Il ne faut surtout pas frotter mais rincer à l’eau de mer. Ne jamais utiliser de l’eau de source car elle fait éclater les cellules urticantes. Désinfecter ensuite avec un antiseptique.

aux vives, ces petits poissons possèdent des épines venimeuses. Lorsque l’on met notre pied ou notre main dessus elle libère du venin qui cause une forte douleur, un œdème local et des nausées. Comment réagir : il faut immédiatement appliquer une source de chaleur (eau chauffée à 45° ou l’air du sèche cheveux…) pendant minimum 15 min sur la surface piquée. La chaleur détruit le venin de vive. Ensuite il faut bien évidemment désinfecter.

N’hésitez pas à demander conseil à un pharmacien ou médecin.

Pour éviter de se faire piquer, la prévention est la meilleure parade. En quelques gestes l’ennemi est repoussé :

utiliser des produits répulsifs, à appliquer sur la peau, sur les vêtements, à pulvériser dans l’atmosphère.

porter des vêtements couvrants, amples et des couleurs claires.

protéger lit et fenêtres à l’aide d’une moustiquaire.

éviter de marcher pieds nus.

éviter les parfums et cosmétiques parfumés.

– en cas d’attaque, courir se mettre à l’abri.

Les produits que nous vous conseillons de prendre pour constituer votre pharmacie de voyage :

– un antiseptique cutané.

– des médicaments anti-douleurs et fièvre.

– un thermomètre.

– un gel hydroalcoolique.

– une pommade contre les coups et les bosses.

– des pansements, sparadraps, compresses stréiles, ciseaux, pince à épiler.

– un anti-moustique adapté à la zone des vacances.

– un anti-allergie.

– une crème réparatrice au cuivre-zinc, un gel moussant assainissant au cuivre-zinc.

– une crème réparatrice après soleil.

Si vous partez loin, voir avec votre médecin pour prendre un médicament contre le paludisme, prévoir également des médicaments contre la diarrhée et contre le mal des transports.

 

Pensez également à prendre vos traitements habituels ainsi que vos ordonnances.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *